Ce « blog » est une fenêtre sur la première édition du « Festival des veillées francophones » qui se tiendra du 9 au 14 novembre 2010, dans le Sud du Berry. Par la valorisation de la littérature orale d’expression française, ce festival itinérant en milieu rural permettra aux professionnels du conte de présenter au public la diversité de la culture francophone. Chaque Veillée sera un moment convivial pour découvrir la région concernée par le conte du jour à travers ses saveurs culinaires.


lundi 12 juillet 2010


Festival des Veillées Francophones en Berry


Le conte est un support varié par ses genres (animalier, aventurier, merveilleux, philosophique, etc…).Le Berry a été un des berceaux du conte. Or, nous constatons que cette richesse traditionnelle a tendance à s’éteindre aujourd’hui. Pourtant, cet art ancestral offre un patrimoine indispensable d’histoires transmises depuis nos plus lointaines origines. La mise en valeur de la parole est essentielle pour valoriser les liens entre chacun, qu’on soit de la même famille ou qu’on partage un territoire ou encore simplement une même passion. Le festival des veillées francophones (littérature orale d’expression française) permettra d’ouvrir le public à des cultures différentes, qu’elles soient proches (régions françaises), ou éloignées (Afrique, Canada, etc…).


Le projet conte offre ainsi deux avantages qui pourraient sembler ambivalents, mais qui sont en fait complémentaires : on reçoit la culture de l’autre, tout en renouant avec sa propre culture. Ces apports culturels offrent plus que le texte du conte : ils offrent aussi une ambiance, un décor, une musique, un phrasé de la diction. Enfin, le sud du Berry se verra valorisé par ce projet novateur sur ce territoire, car les artistes voyagent à travers leur parcours professionnel, tissent des réseaux au sein desquels le sud du territoire berrichon sera peu à peu reconnue comme un territoire important pour la culture du conte.


Le conte présente aussi l’avantage d’être peu contraignant par sa logistique, peu d’artistes sur scène, souvent un ou deux, peu de décors encombrants, régie technique souple en terme d’éclairage et de sonorisation, spectacles adaptables en différents lieux (scènes, écoles, restaurants, places et rues). Le projet peut donc s’inscrire dans le long terme sans difficulté.
Chaque soirée est un moment convivial faisant partie du projet culturel (dîners de veillées) : C’est une manière de découvrir la région concernée par le conte du jour, à travers ses saveurs culinaires. On perpétue ainsi la belle tradition de Pain et Parole.